Un robot industriel : cas d’usage

Publié par Thibauld Enfroy le

La première question qu’on nous demande lorsqu’on parle de robotique industrielle, c’est « votre robot est-il capable de …? Nous allons expliquer notre vision sur l’usage d’un robot dans une usine. 

Usages d’un robot

Un bras robot peut faire tout ce qu’un bras humain peut faire : déplacer, percer, souder, placer, ranger, ouvrir des portes, appuyer sur des boutons ou encore présenter une pièce à un opérateur. Avec le bon outil et le bon bras robot, les possibilités sont limitées à l’imagination. L’intégrateur doit réfléchir notamment à choisir à leurs caractéristiques (longueur, payload, précision, vitesse, technologies utilisées …).

Un bras robot peut faire tout ce qu’un bras humain fait.

Les bras collaboratifs, le troisième bras de l’opérateur, son collègue ou son remplaçant ?

Un bras robot collaboratif est avant tout une aide pour l’opérateur : avec sa sécurité lui permettant de travailler à proximité des opérateurs, il est plus simple à intégrer aux machines existantes. Il peut aussi bien travailler avec l’opérateur (présentation des pièces, déchargement machine…) qu’à proximité de l’opérateur comme un collègue.

Le bras peut permettre l’aménagement d’un poste de travail pour améliorer son ergonomie, augmenter la production ou diminuer les risques de Troubles Musculo-Squelettiques des opérateurs.

Dans notre accompagnement, nous analysons dans la première phase les besoins et objectifs de notre client (cadence, objectifs de production…) et décomposons les tâches de l’opérateur. Nous souhaitons autant que possible diminuer les tâches pénibles des opérateurs tout en leur laissant les tâches à hautes valeurs ajoutées. C’est dans cet objectif que nous avons souhaité créer des partenariats avec des ergonomes comme le cabinet MetroErgo.


Thibauld Enfroy

Cofondateur de la société Tesseract Solutions, Thibauld s'occupe de la partie Business. Il fait une veille active sur l'Industrie 4.0 et plus précisément la robotique collaborative et apporte son point de vue gestionnaire sur ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *